Union Sportive Sanfloraine
Stade René Jarlier
/
06.64.86.97.80

Bernard Enjalvin de retour à l'USS !

 
 
L'USS Football est très heureuse d'enregistrer le retour de Bernard Enjalvin en tant que dirigeant du club. Bernard que l'on ne présente plus renforce une équipe dirigeante à qui il va apporter toute son expérience et ses connaissances. Il sera en charge, en autre, des "dossiers" de l'USS et de la partie statuts et réglements. Instructeur pour la LauraFoot, ses qualités sont reconnues de tous et son apport sera considérable dans ce domaine. Il retrouve surtout son club de coeur, un club qui continue de se structurer encore un peu plus en suivant sa ligne de conduite : faire bénéficier à l'association des compétences par poste nécessaires à son développement. Toujours aussi habile avec sa plume, Bernard a gentiment accepté d'évoquer avec nous ce retour :

 

 
1- Bernard, comment s'est passé ton retour au club ?
 
Par le biais de circonstances : lors de l’hommage rendu, à notre ami Doudou WADE, entraîneur emblématique du club disparu. J’avais été amené par les anciens de cette époque dont mon ami Gilbert Veyrond à prononcer quelques mots.  Un moment fort partagé qui m’a touché. Je me devais d’être présent ce soir-là avec tous les autres.
 
Dans la foulée, à l’occasion de la cuvée 2020 de la coupe de France puisée aux sources de Gilbert Veyrond et d’Henri Roches, à la malice, aussi de Jean-Claude Cheminat qui me publie par ailleurs bouteille en main, moi qui ne bois jamais hormis quelques bulles…
Disons-le aussi par l’accueil amical que m’a réservé le président de l’U.S.S. Celui de son manager général, des dirigeants présents également, tout spécialement, Pascal COMBE qui a joué un important. Le bougre avait déjà bien travailler en amont. L’accueil des joueurs aussi, des anciens que je connais comme les nouveaux et du capitaine Tony. A ces deux occasions. J’ai apprécié les mains tendues.
J’ai rencontré par la suite, à sa demande le président, Franck Mallet. L’essentiel était de faire un pas. Il a été fait de part et d’autre. On a abordé ensemble beaucoup de sujets. Président, ce n’est pas facile. Je sais de quoi je parle. Je me suis revu à son âge. Je me suis dit que je lui devais bien de lui apporter mon soutien.

Je connais bien ce club pour l’avoir dirigé et surtout aimer. On n’oublie jamais quarante années de sa vie au chevet d’un être cher. Les joies effacent les peines. Au plus profond de moi, ce club a toujours eu une place privilégiée dans mon cœur. Je connais sa trame, j’en ai vécu des pleines pages, je les aie d’ailleurs écrites pour son histoire.
Je ne pensais pas reprendre du service, j’ai été disons-le, sensible à l’appel du président Franck Mallet, se faisant l’interprète de son bureau pour me demander d’apporter un rôle de conseil.
J’ai su par la suite que le dernier comité directeur du club avait par ailleurs validé unanimement la démarche. La confiance de chacun m’honore. Je pense que l’on ne peut pas vivre avec le passé. Le football, c’est avant tout des aventures humaines. Il faut savoir raison garder reprendre le flambeau. J’ai donc resigné ma licence !
 
Je pense qu’a un moment dans la vie, dire oui est plus valorisant que de dire non. Si je peux apporter mon expérience, oui pourquoi pas, avant tout par reconnaissance, envers ce club qui m’est cher, mais encore avec passion pour le plaisir de le servir encore un peu à l’automne de ma vie. Je n’ai rien oublié de lui et du football. Depuis 2015, le foot me colle toujours à peau, puisque la LAuRAFoot est venue taper à ma porte.
Je suis devenu instructeur. Ainsi, j’instruis sur toute la ligue des dossiers sensibles de plus en plus complexes ayant trait à la discipline en lien avec la CRD. L’envers du décor, l’autre côté de la barrière que je ne connaissais pas. Dernièrement, le District du Cantal, m’a confié, en plus la charge spécifique des siens. Je siège de plus à la commission restreinte des révisions des règlements. Vaste programme pour un retraité…
 
2- Quel va être ton rôle principalement ? 
 
Un rôle de conseil sans aucun doute au niveau des règlements, des dossiers, mais déjà des missions importantes : piloter avec mon ami Pascal Combe en relation avec les élus, le projet de l’éclairage du René Jarlier, à bout de souffle avec le temps, ses vieux projecteurs datent de 1989…  J’avais été l’un de ceux à faire en sorte qu’ils viennent enfin éclairer nos soirées. C’est fou comme le temps passe !
La refonte des statuts du club viendra aussi sur table et nous travaillerons en commun sur cet impératif avec les gens en place.
Pleins d’autres choses aussi, d’abord renouer des liens, connaitre, comprendre, respecter et travailler ensemble. Vivre le foot d’en bas. C’est plus important que tout le reste !
 
3- Quel sentiment éprouves-tu, toi qui a tant donné pour ce club une grande partie de ta vie  ? 
 
Pou ma conclusion je m’inspire modestement de Carlo Goldoni : "Si l'on faisait attention à ce que les autres peuvent dire de nous, cela arriverait bientôt à nous enlever toute possibilité de faire le bien." Voilà qui est tout résumé de mon sentiment…

 
 


 © Copyright USS Football 2014/2020
Mentions Légales