Stade René Jarlier
/
06.64.86.97.80
Union Sportive Sanfloraine
Ensemble pour gagner !

Le Kikadikoi... avec Elsa DUMAS

 1- Elsa, racontes nous un peu ton parcours sportif ?
 
Je peux classer mon parcours sportif en trois catégories. J’ai commencé dans l’eau par 5 années de natation et natation synchronisée. Puis je me suis dit que je pourrais me servir de mes mains pour faire un peu de handball à Saint-Flour. Je suis entrée au club à l’âge de 12 ans et j’ai suivi toutes les catégories de -14 ans à séniors. En -18 ans on jouait en championnat de France et en séniors en nationale 2. J’ai également pratiqué ce sport à l’école avec l’UNSS où j’ai pu faire 3 années de suite les championnats de France. Finalement après 11 ans de handball, j’ai quitté le sport en salle pour aller tester le sport en extérieur, au froid (une bonne partie de l’année) et sur des terrains plus ou moins grands et en plus ou moins bon état. J’ai débuté ma carrière assez tard (23 ans), d’abord à Saint-Georges en l’absence d’équipe féminine sur Saint-Flour puis à l’USS lors de la création de l’équipe l’année dernière.
 
 
2- Comment as-tu vécu cette saison ?
 
Mon avis est partagé sur la saison, d’un côté le bilan est jusqu’à présent positif :
1/ On termine 1ére de notre poule,
2/ On est en finale du Coupe du Cantal,
3/ Notre parcours en Coupe LAURA fut intéressant avec la rencontre face à Saint-Etienne après avoir éliminé F2CA,
4/ l’implication, l’intégration et le partage des entrainements avec nos U16 est un point fort de cette année !
Mais d’un autre point d’un point vu du championnat, ce fut catastrophique. Pas assez d’équipes dans le district, des équipes de tous niveaux. Pas de match pendant plus de 3 mois. Nous pouvons avoir des regrets de ne pas avoir gagné le match contre Mirefleurs l’année dernière, nous permettant d‘accéder à la poule haute de 2e partie de saison puis potentiellement à la R1 en fin de saison. Mais l’équipe venait de se construire et nous ne connaissions pas encore notre potentiel pour viser plus haut Aujourd’hui, il faut voir plus haut avec (je l’espère) l’accession à la R2 l’année prochaine.
 
 
3- Vous êtes encore en course pour l’accession, ce serait un vrai aboutissement pour l’équipe ?
 
Oui un aboutissement, c’était l’objectif de début de saison et finalement une suite logique à notre saison où on termine avec 0 défaite, 2 nuls et 10 matchs gagnés avec la meilleure attaque et la deuxième meilleure défense (petit bémol jouant derrière).
 
 
4- La finale de la Coupe du Cantal face au FC2A, comment l’abordes-tu ?
 
Comme on dit une finale ça ne se joue pas, ça se gagne donc je l’aborde avec l’envie de gagner. Bien évidemment cela risque d’être dur comme cela l’a été lors de la LAURA Foot mais tout est possible et nous avons le potentiel de le faire, il faudra juste être solide en défense et appliquée en attaque.
 
 
5- Tu es là capitaine de cette équipe comment se passe ton rôle ?
 
Mon rôle de capitaine se passe bien. Je ne suis pas douée pour les grands discours d’avant match mais les messages que je fais passer aux filles sont :
- de tout donner sur le terrain
- de ne pas avoir de regret en fin de match
- qu’on est une équipe donc qu’on se doit d’être solidaires les unes pour les autres et on n’a pas le droit de s’arrêter de jouer même lorsqu’on est en échec.
Je pense qu’elles connaissent maintenant ma façon de fonctionner, mon franc parlé sur le terrain et mon esprit compétition. Mais une fois le match terminé, Elsa redevient posée et calme.
 
 
6- Un doublé Coupe/Championnat vous y pensez quand même ?
 
Oui on y pense. En début de saison, Ludo nous a fixé deux objectifs, finir premières en championnat pour jouer les barrages et monter en R2 et être en finale de coupe du Cantal. Aujourd’hui les deux objectifs sont atteints mais il reste à concrétiser tout ça en gagnant la coupe ce dimanche et en remportant notre match de barrage pour monter. Donc finalement notre saison se joue sur 2 matchs, 2 finales. A nous de jouer….
 
 
7- Comment vois-tu l’avenir pour le pôle Féminin ?
 
Je pourrais répondre à cette question dans 15 jours après le match de barrage car beaucoup de choses vont dépendre de ça au niveau du groupe séniors pour l’année prochaine. Pour les jeunes, nous avons la chance d’avoir des filles qui ont du ballon, qui mangent football, dorment football, vivent football avec des qualités, du potentiel énorme donc je ne m’inquiète pas pour elles l’année prochaine en 18 ans puis en séniors par la suite. La seule difficulté va être de garder ces pépites dans le club Par contre, il va falloir continuer de pérenniser le pôle féminin en intégrant chaque année de nouvelles filles de tous les âges pour avoir à terme de plus de catégories de U6/7 à U18
 
 
8- Ton regard sur le club en général ?
 
Mon regard sur le club est positif. Le club est bien structuré avec des dirigeants impliqués et qui vivent pour le club. L’école de foot est une force. Trois équipes masculines en séniors ce n’est pas donné à tous les clubs. L’accession de l’équipe 1 en N3 ne peut être que positif et sera une année riche pour tous. J’espère juste qu’on ne laissera pas pour autant le pôle féminin de côté et que la gestion des terrains sera équitable.
 
 
9- Quelles sont tes ambitions, tes attentes ?
 
Mes ambitions sont simples : monter l’année prochaine en priorité n°1 et aller encore plus loin en coupes de France et d’Auvergne pour revivre des matchs comme celui de Saint-Etienne.
Mes attentes : faire venir des filles au club de l’USS pour consolider l’équipe séniors. Donc un appel à toutes les filles intéressées pour venir découvrir le foot.
 
 
10- As une question pour une ou plusieurs de tes coéquipières ?
 
Alicia, arriveras-tu à faire une saison sans blessure ou sans chute venue d’ailleurs ?
 
Julie nous feras-tu les mêmes coups que cette année en nous lâchant en plein milieu du match pour aller prendre ta douche ?
 
Cindy, quand nous trouveras tu une blague qui nous fasse vraiment rire ?
 
 
 


 © Copyright USS Football 2014/2019
Mentions Légales